La RT 2012 un scandale ?

contrôleur conformité RT 2012

 

Le groupe Volkswagen s’est fait épinglé pour son logiciel truquant les résultats des consommations de ces véhicules.

Les acheteurs ont été floués.

Mais surtout la performance n’était pas celle annoncée, et donc l’impact sur l’environnement était plus lourd que celui annoncé par le constructeur.

A l’ère du bio, du sain et de l’écologique cela est bien malvenu.

Mais si en France il existait un scandale bien plus important, un scandale qui lui aussi aurait un impact sur l’environnement, un scandale ou le trucage est aussi employé, un scandale qui contourne malicieusement des règles pourtant très strictes ?

Ce scandale est celui de la RT 2012.

La RT 2012 ou Règlementation Thermique 2012, pensée et mise en œuvre afin de réduire considérablement la consommation des bâtiments pour tout permis de construire déposé à partir du 1er janvier 2013.

Si une voiture à une durée de vie de 10/15 ans, voire moins si accident, quelle est la durée de vie d’une maison ?

Donc l’impact de la tricherie sera bien plus important dans le sujet de la RT 2012 que celui de Volkswagen … En tout cas à l’échelle française.

La RT 2012 est complexe.

La RT 2012 est imparfaitement contrôlée.

La RT 2012 peut coûter cher aux porteurs de projets.

Donc nombres d’acteurs aujourd’hui font de l’aide à la triche leur fonds de commerce :

– architectes, promoteurs, constructeurs de maison individuelle qui réalisent des attestations Bbio (à déposer avec la demande de permis de construire) non conformes, sans étude préalable, non réalisées comme elles devraient l’être sur le site www.rt-batiment.fr. Et qui malgré la non-conformité du document passe à travers les mailles des filets par manque de connaissance des services de l’état censés vérifier les documents remis.

– bureaux d’études peu scrupuleux, qui pour garder leur clientèle trichent sur leurs études, afin de respecter le cahier des charges de celles-ci, plutôt que d’imposer celui qui découlerait des règles de calcul de la RT 2012. Qui souvent font appel à des ingénieurs basés à l’étranger, et proposent ainsi des études à bas coûts, qui en plus d’être pour la plupart bâclées et fausses, font que la « croissance verte » n’apporte pas de travail pour les ingénieurs français.

– spécialistes certifiés en test d’étanchéité à l’air et d’attestation de conformité RT 2012, dont le rôle n’est pas de contrôler l’étude thermique, et qui par conséquent valident seulement le respect du cahier des charges de l’étude,quand bien même ils s’aprçoicent que l’étude est fausse. Ou certains qui pour garder leur clients promoteurs ou constructeurs de maison individuelle vont fausser le résultat de leur test d’étanchéité pourtant non conforme afin de le rendre conforme.

Le résultat est alarmant.

Des services de l’état manquant de compétence, des études fausses et bâclées, des tests d’étanchéité à l’air truqués, des conformités ou le contrôles n’est que partiel, et des contrôles inopinés inexistants font aujourd’hui de la RT 2012 une règle ou ceux qui la respectent deviennent les dindons d’une farce qui a un véritable enjeu écologique et économique.