X

Label de performance

Label de performance

L’application de la RT2012 est le vecteur principal dans la démarche de performance énergétique dans le monde de la construction.

Dans le but de valoriser les projets visant des performances meilleures que celles exigées par la réglementation, deux labels existent : le label Effinergie+ et le label BEPOS Effinergie.

 

Pourquoi faire labelliser votre projet ?

  • C’est la certification d’un bâtiment peu consommateur d’énergie
  • L’implication de l’ensemble des professionnels intervenant de la conception à la réalisation est indispensable pour atteindre les performances exigées
  • S’inscrire dans une démarche écologique et économique
  • Une plus-value apportée à votre bien immobilier

 

Le label Effinergie+

Ce label peut être délivré par les organismes suivants : Cerqual, Céquami, Certivéa, Promotelec et Prestaterre.

Ce label est basé sur la RT2012, il apporte plusieurs progrès :

  • Une diminution de 20% des coefficients Bbiomax et Cepmax
  • Une amélioration de l’étanchéité à l’air du bâtiment
  • Une mesure d’étanchéité des réseaux de ventilation
  • Une évaluation des consommations des autres usages de l’énergie (autres que les 5 usages réglementaires : chauffage, refroidissement, d’éclairage, production d’eau chaude sanitaire et auxiliaires)
  • Une mise à disposition d’un guide d’usage aux utilisateurs
  • Une amélioration du confort visuel, acoustique, d’été et de la qualité de l’air

Prérequis : le respect de l’ensemble des critères définis dans la RT2012.

 

Le label BEPOS Effinergie

Ce label est disponible, actuellement, uniquement pour les bâtiments de logements, les bureaux, les crèches et les locaux d’enseignements.

Il est délivré par les organismes suivants : Céquami, Cerqual, Certivéa et Prestaterre.

Pour être éligible BPOS Effinergie, un projet doit respecter l’ensemble des critères définis par le label Effinergie+ ainsi que les exigences suivantes :

  • Produire de l’énergie (électricité ou eau chaude)
  • Évaluer la consommation d’énergie grise et du potentiel d’écomobilité
  • Avoir un bilan en énergie primaire inférieur à un écart autorisé en fonction du lieu de construction