X

Audit énergétique

Audit maison individuelle

L’audit énergétique permet d’avoir une vue très précise de la performance énergétique d’un ou groupe de bâtiments, mais aussi d’analyser la perception de confort des habitants.
L’objectif est ensuite de lister les pistes d’améliorations simples (modifications sur la régulation, maintenance particulières, …), puis de proposer des bouquets de travaux, en calculant leurs impacts : en performance, coût d’investissement, économies prévues, poids des aides financières, et au final le calcul de temps de retour sur investissement.
L’audit en maison individuelle, est un travail très particulier.

Il est essentiel pour que le rapport remis au final ait un réel intérêt qu’une discussion approfondie entre vous et l’auditeur aborde tous les sujets touchant à la performance thermique, énergétique, de notion de confort, de travaux envisageables, …

L’audit règlementaire doit comprendre à minima :

-Un descriptif des parties communes et privatives du bâtiment.

– L’estimation des quantités annuelles d’énergie consommées

– La mention du classement énergétique du bâtiment et d’émission de gaz à effet de serre

– Modélisation énergétique

– Des préconisations

– Des propositions de travaux améliorant la performance énergétique du bâtiment

– Un rapport de synthèse

Audit énergétique en copropriété

L’audit énergétique permet d’avoir une vue très précise de la performance énergétique d’un ou groupe de bâtiments, mais aussi d’analyser la perception de confort des habitants.

L’objectif est ensuite de lister les pistes d’améliorations simples (modifications sur la régulation, maintenance particulières, …), puis de proposer des bouquets de travaux, en calculant leurs impacts : en performance, coût d’investissement, économies prévues, poids des aides financières, et au final le calcul de temps de retour sur investissement.

Ci-joint les textes officiels:

pdf icone Arrêté du 27 novembre 2012 – Audit Énergétique

pdf icone Arrêté du 28 février 2013 – Modalités Réalisation Audit Énergétique

L’audit règlementaire doit comprendre à minima :

-Un descriptif des parties communes et privatives du bâtiment

– Une enquête auprès des occupants

– La visite d’un échantillon de logements

– L’estimation des quantités annuelles d’énergie consommées

– La mention du classement énergétique du bâtiment et d’émission de gaz à effet de serre

– Modélisation énergétique

– Des préconisations

– Des propositions de travaux améliorant la performance énergétique du bâtiment

– Un rapport de synthèse

Le décret 2012-111 du 27 janvier, et l’arrêté du 28 février 2013, valident l’obligation de réaliser un audit énergétique dans les copropriétés.

Entrée en vigueur :
L’audit énergétique prévu par le décret doit être réalisé dans un délai de cinq ans à compter du 1er janvier 2012 (soit avant le 1er janvier 2017).

Pour qui ?
Les bâtiments à usage principal d’habitation, d’un immeuble ou d’un groupe d’immeubles en copropriété de cinquante lots ou plus, quelle que soit l’affectation des lots, équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement et dont la date de dépôt de la demande de permis de construire est antérieure au 1er juin 2001.
Il appartient au syndic de copropriété d’inscrire à l’ordre du jour de l’assemblée générale des copropriétaires, la réalisation de cet audit.
L’audit doit comporter des propositions de travaux destinées à améliorer la performance énergétique du bâtiment.
Il doit être réalisé par une personne qualifiée et indépendante.